La nuit des temps, bof

barjavel film

La Nuit des temps de René Barjavel-1968

 

Voilà une oeuvre que je voulais lire depuis très longtemps. Un “chef d’oeuvre de la SF” comme il est couramment admis.

L'Antarctique. A la tête d'une mission scientifique française, le Dr Simon fore la glace depuis ce qui semble être une éternité. Dans le grand désert blanc, il n'y a rien, juste le froid, le vent, le silence. Jusqu'à ce son, très faible. A plus de 900 mètres sous la glace, quelque chose appelle. Dans l'euphorie générale, une expédition vers le centre de la Terre se met en place.

Il faut savoir qu’au départ, La Nuit des Temps était un scénario destiné à être adapté par André Cayatte. Le projet est tombé à l’eau et René Barjavel a donc remanié le scénario pour le transformer en roman.

 

Verdict : le livre est très ancré dans les années 1960. J’ai regardé il y a un an ou deux L’âge de cristal de Michael Anderson, un poilant nanar de SF des années 1970, et bien j’ai revécu à peu près la même expérience en lisant le roman de Barjavel. Le film est kitsch et même hallucinogène (coiffures, costumes, décors, couleurs… : ça pique !), très seventies. Je n’ai pas pu m’empêcher de visualiser les personnages et l’action du roman autrement qu’avec mes souvenirs très colorés et androgynes du film avec Michael York… Donc toute la partie du roman qui est le récit d’Eléa (le personnage féminin principal du roman), j’ai revécu le film. Clairement. Pour la partie scientifique, j’ai essayé de me raccrocher à The Thing, mais ça ne l’a pas trop fait au final...

Je n’ai pas été emballée pour tout vous dire. J’ai trouvé tout ça terriblement daté et assez superficiel. Je n’ai pas du tout été intéressée par les personnages ou par l’histoire d’amour censée être intense et magnifique. Et j’ai eu encore beaucoup plus de mal avec les allusions sexistes, et ce dès le début de l’oeuvre : “Comment, vous, une femme, vous ne reconnaissez pas de l’or !” (ou quelque chose dans le même genre) et puis le couple qui est sauvé de l’extinction : lui parce que c’est le plus intelligent et elle, parce que c’est la plus belle. Sérieux ? Et je ne parle pas des remarques racialisantes pour ne pas dire racistes que se permet l’auteur...

 

la nuit des temps

 

Peut être que si j’avais lu ce roman au collège ou même au lycée, je ne sais pas, mais peut être aurais-je eu plus de facilités à l’apprécier ? Toujours est-il qu’aujourd’hui, je ne peux pas. Et j’imagine que si quelqu’un se lançait à adapter le bouquin sur grand ou petit écran, il aurait à coeur de le moderniser et de gommer les aspects dérangeants. Alors peut être que les gens qui apprécient le livre parviennent à mettre tout ça de côté. Moi je ne n’y arrive pas.

 

podcast barjavel

 

Sinon, coïncidence ou pas, mais une polémique existe quant au fait que Barjavel se serait inspiré d’un autre roman, La Sphère d’or, datant des années 1920, pour écrire son scénario -et donc son roman : les deux histoires sont très similaires et l’on a parlé de plagiat… Encore un point qui n’a pas fait pencher ma balance du côté positif…

La Nuit des Temps dans vos bibliothèques 

OPAC Recherche Simple 

 

Elise