Le grand bazar des livres bizarres #1

hokusai dragon small

ou comment se repérer dans les littératures de l’imaginaire

par Naomi Nagata et Bérénice Targaryen

 

5 mn avant la fermeture de la Médiathèque, vous aviez raflé au hasard 3 romans dans les rayons « fantastique - autres mondes ». Un peu d’imaginaire devrait vous relaxer un peu. Vous aviez bien aimé Star Wars. En revanche jamais essayé les livres.

Malheur. Vous voici avec : un roman d’horreur absolument infâme (vous qui avez peur des courants d’airs) et un roman bourré de dragons (bof, encore des dragons?).

Le troisième des romans ne vous sauvera pas la soirée. Rédigé par le Nobel de la prise de tête , il vous rappelle les pires heures de vos cours de math.

Eh oui. Les littératures de l’imaginaire sont une vraie diversité, on y trouve toutes les sensibilités, les univers les plus variés. Pour que vous puissiez entrer dans l’histoire l’auteur va vous demander en amont d’en accepter les règles. Un peu comme si vous cochiez les cases et cliquiez sur oui avant d’accéder au contenu. Rassurez vous ce « pacte romanesque » reste confidentiel.

 

Alors, quelques outils de diagnostic pour savoir à quoi on s’engage ?

Cochez les cases !

 

 

Il va se passer des événements bizarres. Ils sont parfaitement inexplicables dans notre réalité.

Si vous n’avez pas coché ça, retournez dans les rayons des romans classiques. Ca ne marchera pas.

 

Il va se passer des événements bizarres. Ils sont inexplicables dans notre réalité, et même plutôt flippants.

Si vous cochez cette case vous avez du vrai FANTASTIQUE, théorisé par Tzetan Todorov.

Pour en savoir plus, et vous tester : https://www.etudes-litteraires.com Le portrait de Dorian Gray, les histoires d’Adgar Allan Poe, le Horlà de Maupassant….

 

C’est quoi ?

Descendant du roman gothique, le récit fantastique naît au 19e siècle. Le personnage du récit fantastique est confronté à un événement illogique, impossible. Il fait face à un fait inexplicable alors que son cadre est réel, banal, souvent le nôtre. Le fantastique est le genre du doute et de l’hésitation.

De quoi ça parle ?

Ce genre exploite les thèmes de la peur, de la folie... Il fait hésiter le personnage devant un phénomène souvent surnaturel. Des événements mystérieux ont lieu et on ne peut savoir si les choses sont réelles ou pas. Souvent, le cadre et l’espace dans lesquels se déroule l’histoire sont limités (par exemple une maison, un laps de temps avec un début et une fin). Il n’est pas obligatoire qu’un récit fasse peur pour qu’il soit fantastique.

 

Voici une petite sélection de 10 titres incontournables :

OPAC Sélection de notices

 

OK, il se passe des évènements bizarres, mais on peut tout vous expliquer. Et ce par les avancées de la science.

Bienvenue dans la grande famille de la SCIENCE-FICTION. La technologie explique tout, avec des variantes. Plus ou moins réalistes !

 

C’est quoi ?

Elle naît au 19e siècle, époque de grandes découvertes scientifiques. Elle imagine souvent le futur mais aussi le passé ou même le présent. Elle se déroule dans notre monde -ou dans un autre- et se base sur la science et la technologie. Elle possède un cadre rationnel : il n’y a pas surtout pas de magie dans la science-fiction, comme il n’y a pas non plus de dimension inexplicable aux événements qui ont lieu dans le récit.

 

De quoi ça parle ?

Cela peut être la quête d’un héros, l’espace, les robots, une guerre, un monde totalitaire… Les récits de SF invitent souvent le lecteur à la réflexion : évolution de l’humanité, critique de la société…

Ses sous-genres sont nombreux : hard science, uchronie, dystopie, cyberpunk, space opera, voyages imaginaires, uchronie, post apocalypse…

 

Voici une petite sélection de 10 titres incontournables : 

  OPAC Sélection de notices

 

□ Il va se passer des événements bizarres. Ils sont parfaitement inexplicables dans notre réalité… donc nous ne sommes pas dans notre réalité.

Bienvenue dans les autres mondes ! Vous lisez de la FANTASY.

 

C’est quoi ?

La Fantasy (de l’anglais Imagination) tire ses origines des mythes et légendes (Homère, La chanson de Roland, la légende Arthurienne, les récits Merveilleux tels les contes de fées...). Elle naît au début du 20e siècle mais le grand tournant de son histoire, c’est Tolkien et son Seigneur des Anneaux en 1955.

De quoi ça parle ?

La quête d’un héros là aussi, comme pour la SF : Conan le barbare, L’Histoire sans fin ou encore Harry Potter. Dans la Fantasy, l’auteur a créé un univers de toutes pièces : il y a de la magie, des créatures fabuleuses (elfes, sorciers, nains, trolls…) dont personne ne remet l’existence en cause. Il ne faut pas chercher d’explication rationnelle à ce monde, on doit l’accepter tel qu’il est.

Là encore, on trouve beaucoup de sous genres à la Fantasy : heroic fantasy, gritty fantasy, urban fantasy, bit lit, dark fantasy, light fantasy…

 

Voici une petite sélection de 10 titres incontournables :

OPAC Sélection de notices

 

 

□ Il va se passer des événements bizarres : un virus ravage la planète entière et vous devez rester confinés jusqu’à nouvel ordre…

Attention, vous regardez peut-être juste les infos !

 

Pour en savoir encore davantage sur ces trois genres, sur les grands titres à lire ou si vous souhaitez en savoir plus sur d’autres genres cousins comme l’Etrange ou le Merveilleux, vous pouvez consulter notre Pearltree : PEARLTREE « sf fantasy fantastique »

 

Pour résumer ceci de manière ludique nous vous proposons cet amusant moyen circulant sur Internet d’appréhender les différences entre les trois grands genres. Imaginez un chat qui parle. C’est bon ? Ok.

 

1er cas : Le chat parle car il a eu un implant ou des manipulations génétiques quelconques qui l’ont rendu ainsi. Pour faire simple, il y a une explication scientifique à son état. Dans ce cas, nous sommes dans un récit de SF.

2e cas : Le chat parle et c’est totalement normal. Il est admis que les chats parlent -ou du moins celui-ci. Personne ne s’en étonne. Il y a d’ailleurs aussi certainement des trolls ou des elfes par ci par là. C’est comme ça dans le monde décrit par l’auteur. Aucune raison à rechercher une raison à cet état de fait. Nous sommes dans un récit de fantasy.

3e cas : Brutalement, le chat du récit se met à parler. Aucun chat ne parle normalement et c’est impossible rationnellement dans le monde cartésien de l’auteur. Cela bouleverse la compréhension du personnage qui est confronté à cet événement. Nous sommes dans un récit fantastique.

En fait, ce n’est pas toujours aussi simple et les avis peuvent parfois diverger, mais c’est une base. Je vous invite à consulter les sites ci-après si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le sujet !

 

Sources :

https://lecultedapophis.com/

http://www.monde-fantasy.com/genres-de-l-imaginaire

https://wysperlara.wordpress.com/genres-et-sous-genres/science-fiction-fantastique-fantasy/