Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

split

Kevin a déjà révélé vingt-trois personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l'une d'elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient, dans son âme et sa chair, le foyer d'une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu'alors dans son subconscient volent en éclats...

Woaw....

...la claque....

Lulu

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

tout ce quil me reste

Tout ce qu’il me reste de la Révolution, Judith Davis

Angèle avait 8 ans quand s’ouvrait le premier McDonald’s de Berlin-Est… Depuis, elle se bat contre la malédiction de sa génération : être né « trop tard », à l’heure de la déprime politique mondiale. Elle vient d’une famille de militants, mais sa mère a abandonné du jour au lendemain son combat politique, pour déménager, seule, à la campagne et sa sœur a choisi le monde de l’entreprise.
Seul son père, ancien maoïste chez qui elle retourne vivre, est resté fidèle à ses idéaux. En colère, déterminée, Angèle s’applique autant à essayer de changer le monde qu’à fuir les rencontres amoureuses.  Que lui reste-t-il de la révolution, de ses transmissions, de ses rendez-vous ratés et de ses espoirs à construire ? Tantôt Don Quichotte, tantôt Bridget Jones, Angèle tente de trouver un équilibre…

Voici ce qu’on pourrait appeler un « feel-good movie » : un film à la fois intelligent et divertissant. Tantôt manifeste politique, tantôt comédie romantique, on navigue avec plaisir au fil de ce premier film loufoque et énervé ! Angèle, son personnage principal, nous séduit par son refus de tourner le dos à ses combats et idéaux. Ses questionnements autour du sens du travail, de la société, de la famille, de l’amitié et de l’amour font écho à certaines de nos préoccupations quotidiennes.

Attention, ce long-métrage nous laisse souriant.e et amer.e à la fois, et pourrait bien réveiller certaines passions enfouies et velléités d’un monde meilleur !

A.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

1ere

Première année de Thomas Lilti

Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu'à la fête, les deux étudiants devront s'acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d'aujourd'hui et les espérances de demain.

Du cinéma français comme je l'aime: réaliste, drôle et touchant. Deux jeunes acteurs sensibles et prometteurs. Un sujet rarement traité, et pourtant terrible et hallucinant. On ne voit pas passer le temps !

Lulu

 
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

7 785214

Un film sur une des plus grandes icônes du monde, Björn Borg, et son principal rival, le jeune et talentueux John McEnroe, ainsi que sur leur duel légendaire durant le tournoi de Wimbledon de 1980. C'est l'histoire de 2 hommes qui ont changé la face du tennis et sont entrés dans la légende, mais aussi du prix qu'ils ont eu à payer.

Soyons clair : je ne suis pas DU TOUT sportive.
Je ne regarde JAMAIS le sport à la télé.
Je connais bien sûr Borg et McEnroe de nom, je sais que ce sont deux joueurs de tennis .
Alors pourquoi ai-je emprunté ce DVD ?....alors là…aucune idée !!
Peut-être de la simple curiosité, ou du masochisme ?!
Eh bien figurez-vous que ce film est vraiment bon !!!
Et qu’au-delà d’un film sur le sport et les sportifs, c’est une histoire d’hommes, de choix et de destin.
Le fameux match de Wimbledon de 1980 est filmé comme un duel à OK Corral : méga suspense !
Vous pouvez y aller, vous ne vous ennuierez pas ! Promis !



Eliza

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

portrait de la jeune fille en feu

Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma

1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d'Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d'épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d'elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

Des silences

Des regards

Des paysages superbes

Et des gestes

Une très belle histoire de femmes

J’ai beaucoup aimé ce film

Rebecca

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
deux moi
 
Rémy et Mélanie ont 30 ans et vivent dans le même quartier à Paris. Elle multiplie les rendez-vous ratés sur les réseaux sociaux pendant qu'il peine à faire une rencontre. Tous les deux victimes de cette solitude des grandes villes, à l'époque hyper connectée où l'on pense pourtant que se rencontrer devrait être plus simple... Deux individus, deux parcours. Sans le savoir, ils empruntent deux routes qui les mèneront dans une même direction... celle d'une histoire d'amour ?
 
Un joli petit film français comme je les aime !
Comme Cédric Klapisch sait nous les faire.
Un film qui vous met le sourire aux lèvres et du baume au cœur.
Un croisement entre Amélie Poulain et Un monde sans pitié, avec une galerie de personnages secondaires tous très attachants et deux jeunes acteurs prometteurs.
Un film plein de fraîcheur et d’espoir !
Lulu
 
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

bc

Breakfast club de John Hugues (1985)

Avec Judd Nelson (Bender, le rebelle), Molly Ringwald (Claire, la fille à papa), Ally Sheedy (Allison, la névrosée), Emilio Estevez (Andy, le sportif) et Anthony Michael Hall (Brian, le surdoué)

Samedi 24 mars 1984, au lycée de Shermer, Illinois, cinq élèves qui ne se connaissent pas sont collés pour la journée. Le très sévère principal de l'établissement, monsieur Vernon, les oblige à écrire une dissertation sur le thème suivant : « Qui pensez-vous être ? » Or, chacun des adolescents semble parfaitement correspondre à une catégorie sociale et à un archétype : Claire Standish est une fille de bonne famille, sûre d'elle et hautaine ; John Bender est un petit voyou, agressif et provocateur ; Andrew Clark est un sportif, rigide et discipliné ; Allison Reynold est une excentrique, taiseuse et sauvage ; Brian Ralph Nelson est un premier de la classe, studieux et coincé. La journée qu'ils vont passer ensemble va les aider à dépasser leurs différences et à se défaire des stéréotypes qui déforment leur regard sur les autres, mais aussi sur eux-mêmes. Devenu culte depuis sa sortie en 1985, Breakfast Club est un modèle indépassable de teen movie, ces films réalisés pour et avec des adolescents.

poster minimalisteMatt Taylor Breakfast Club Poster Mondo Regularposter3

Lulu : N’ayons pas peur des mots : juste le meilleur film ado de tous les temps !

Elise : Je plussoie !

Pour aller plus loin concernant ce film (un tantinet) méconnu en France, lisez le dossier pédagogique du CNC