L'endroit du paradis

endroit du paradis
 
L’endroit du paradis
Clement Rosset
 
Les philosophes parlent peu du bonheur, ou en mal. Il a mauvaise réputation. Loin des exhortations euphoriques et bisounours du développement personnel, la philosophie laisse le confort et la tiédeur du bonheur aux marchands de satisfaction matérielle voire aux vendeurs de céréales de petit déjeuner. Telle Héraclès à la croisée des routes, elle valorise plus volontiers la douloureuse prise de conscience (celle qu’il n’existe de réponse à rien, par exemple) ou l’aridité d’une pensée tortueuse (plus c’est compliqué mieux ça élève l’esprit). Le tout d’un air légèrement solennel et imbu.
 
C’est pourquoi j’ai trouvé un bol d’air salutaire à lire ce petit livre : trois méditations qui font du bien sur le moment (lecture rapide garantie) et sur le long terme (quand on a l’impression d’en être devenu légèrement plus fort, plus lumineux, plus calme). Une sensation de joie dans une langue clairement accessible.
Vous me direz, le bonheur est pérenne, et la joie éphémère. C’est tout l’art de Clément Rosset. Quand la joie atteint jusqu’à l’esprit même, elle combine les avantages des deux.
 
Bérénice
 
OPAC Recherche Simple