Boo

boo

Boo de Neil Smith à L’école des loisirs

Un titre intrigant. 

Une couverture intrigante.

Une histoire intrigante. 

Boo meurt brutalement au collège, suite à une probable défaillance cardiaque. Il renaît au Paradis mais un Paradis bien éloigné des représentations populaires. L’endroit est réservé aux jeunes décédés dans leur treizième année. Boo y retrouve donc ces pairs pourtant cette continuité de la “vie” sociale le perturbe davantage que sa propre mort. Geek, solitaire et souffre-douleur, il aurait aspiré à un repos bien mérité. Et voilà qu’un autre collégien de son établissement lui apprend qu’ils ont tous deux été abattus par un tueur fou. Ce “gunboy” pourrait aussi avoir été admis au Paradis

De son purgatoire, Boo mène l’enquête sur sa propre mort. Il en écrit les chapitres qu’il adresse à ses parents, ultime confession d’un jeune brutalement arraché à la vie. L’humour distancié, la sensibilité des propos rendent la lecture de ces pages bouleversantes et font de Boo un personnage inoubliable.

Agnès

OPAC Détail de notice