L'eau des collines, toujours aussi goûteuse

 

Je les avais déjà lus quand j’étais adolescente et j’en avais gardé un bon souvenir. Et bien ce fut à nouveau un vrai bonheur de lecture !

Tome 1-Jean de Florette : Jean Cadoret surnommé le Bossu arrive au village des Bastides Blanches. Il s'installe à la ferme des Romarins. Personne au village ne lui parle de la source cachée qui coule sur ses terres au grand bonheur des Soubeyran, le Papet et son neveu Ugolin, qui cherchent par tous les moyens à lui racheter ses terres...

Tome 2-Manon des sources : Après la vente des Romarins, Manon et sa mère s'installent dans la grotte de Baptistine. Quelques années plus tard, Manon trouve l'occasion de se venger...

 pagnol

 

On a l’impression d’entendre le chant des cigales résonner quand Jean de Florette cultive sa terre, de percevoir le clapotis de l’eau ou encore de sentir le soleil de la Provence.

 

 

Avec une mention particulière pour le premier tome, que je trouve le plus réussi des deux romans. En fait, on sent vers la fin de Manon des Sources que Pagnol a cherché quelques échappatoires humoristiques après un premier tome si dramatique. On découvre alors quelques personnages truculents dont il a le secret. 

Les deux livres forment un diptyque délicieux et cruel à la fois. L'écriture est belle, les dialogues sont savoureux et les personnages sont inoubliables.

Les romans sont disponibles dans vos bibliothèques

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice

 

Ils ont également fait l’objet d’adaptation en BD

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice

 

Vous pouvez également vous replonger dans les merveilleuses adaptations de Claude Berri

 

Bande annonce 

 

 

Elise