Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

1041639

Dans une maison traditionnelle à Yokohama, Noriko et sa cousine Michiko s'initient à la cérémonie du thé. D'abord concentrée sur sa carrière dans l'édition, Noriko se laisse finalement séduire par les gestes ancestraux de Madame Takeda, son exigeante professeure. Au fil du temps, elle découvre la saveur de l'instant présent, prend conscience du rythme des saisons et change peu à peu son regard sur l'existence. Michiko, elle, décide de suivre un tout autre chemin.

jardin éternel

Laissez-vous gagner par la zénitude des gestes ancestraux de la Cérémonie du Thé. Les saisons et les décennies se succèdent, le rite est immuable.

Johanne

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

kore eda

Au retour d'une nouvelle expédition de vol à l'étalage, Osamu et son fils recueillent, dans la rue, une petite fille qui semble livrée à elle-même. D'abord réticente à l'idée d'abriter l'enfant pour la nuit, la femme d'Osamu accepte de s'occuper d'elle lorsquelle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux jusqu'à ce qu'un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets...

"On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille" chante Maxime. C'est vrai. Mais qu'en est-il de la famille que l'on se choisit ? Hirokazy Kore-Eda nous plonge dans le quotidien d'une famille improbable. Il nous dépeint des personnages démunis dans une société japonaise déshumanisée. Et ces personnalités si attachantes trouveront leur salut dans l'amour de l'autre. Des acteurs lumineux, en particulier les deux enfants qui sont magnifiques. Une leçon de vie qui nous ramène à l'essentiel.

Lucie

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

mort st

Dans la nuit du 2 mars 1953, un homme se meurt, anéanti par une terrible attaque. Cet homme, dictateur, tyran, tortionnaire, c'est Joseph Staline. Et si chaque membre de sa garde rapprochée - comme Beria, Khrouchtchev ou encore Malenkov - la joue fine, le poste suprême de Secrétaire général de l'URSS est à portée de main.

Une comédie historique et politique évoquant les instants qui suivent la mort de Staline ? Il fallait oser, les Britanniques l'ont fait. Et avec brio en + : les numéros d'acteurs sont savoureux, l'ensemble fait sourire, réfléchir et certaines scènes provoqueront même un fou rire. Si si, attendez juste qu'on y parle d'oursons moldaves, vous verrez.

Olivier

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

witch

1630, en Nouvelle-Angleterre. William et Katherine, un couple dévot, s'établit à la limite de la civilisation, menant une vie pieuse avec leurs cinq enfants et cultivant leur lopin de terre au milieu d'une étendue encore sauvage. La mystérieuse disparition de leur nouveau-né et la perte soudaine de leurs récoltes vont rapidement les amener à se dresser les uns contre les autres...

Les amateurs de films d'horreur seront déçus. Vendu comme tel par les distributeurs, "The Witch" est davantage un regard sur le puritanisme du 17e siècle, sur l'adolescence et l'étouffement familial ainsi que sur les pulsions et la religion, intimement liés. La reconstitution historique est belle, le propos fascinant.

ATJ

Le film illustre cette époque de la chasse aux sorcières où l'hystérie collective pouvait s'emparer brusquement d'une communauté. Ici, la communauté est limitée à une unique famille. Et le réalisateur nous concocte un huis clos lent, presque en noir et blanc, à l'ambiance pesante.

Et il y a Anya Taylor-Joy au fait.

E.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

84912 5

Cette série met en scène le quotidien des employés du département des parcs et des loisirs de l'État de l'Indiana dans la ville fictive de Pawnee. L'intrigue est surtout centrée sur la directrice adjointe, Leslie Knope, qui a de grandes ambitions professionnelles et politiques.

Un chef d'oeuvre de série comique. Un équilibre parfait, aucun épisode à jeter, une brochette de comédiens exceptionnels (tous, hein ! Amy Poehler, Nick Offerman, Chris Pratt, Aubrey Plaza, Aziz Ansari, Rachida Jones et même Rob Lowe !), des personnages loufoques et doux dingues tous différents, tous attachants, des répliques cultissimes. S'il vous plait, vous qui démarrer la série, passez surtout le cap de la première saisons et de ses 6 petits épisodes (où les scénaristes commencent seulement à chercher leurs marques). C'est une série très très très drôle !

Parks and recreation, la série feel good dont nous avons besoin

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

bacureau

Dans un futur proche... Le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s'est éteinte à 94 ans.

Olivier vous recommande le film

Quel film étrange. A la fois western psychédélique violent dans un Brésil à peine futuriste mais aussi fable politique acerbe très rythmée avec des personnages hallucinants. Que dire de plus, à part que les paysages et l'ambiance vous dépayseront, vous raviront et vous effraieront tour à tour ? Je vous le conseille chaudement.

Véronique est plus mitigée

C’est un film exceptionnel ! Voici les mots d’un collègue face à mon hésitation à emprunter Bacurau. En effet, l’étiquette thriller de science-fiction brésilien m’a semblée trop étrange et alambiquée pour emporter mon adhésion immédiate

Mais confiante en ses goûts cinématographiques - que nous partageons pour la plupart d’entre eux - je ne tergiverse plus et part en week-end avec ce DVD recommandé si chaleureusement.

Alors, comment exprimer mes interrogations, mon désarroi, ma déception à la suite de son visionnage ?

Après un début plutôt prometteur mêlant humour, émotion, situations et individus bien décalés, paysages et lieux plutôt inhabituels, on bascule ensuite dans un carnage qui surprend et angoisse.

Car c’est avant tout un film très violent avec une quasi-apologie de la vengeance. Si certains se défendent par nécessité - il s’agit de la survie d’un village voire d’une région - des scènes sont extrêmement choquantes avec des personnages complètement déments pour qui faire des cartons sur cibles vivantes est un loisir excitant et rémunérateur.

La compréhension du contexte politique et de l’enjeu de l’eau dans certains pays du monde amenuise le malaise persistant face à ces images mais ne permet pas d’en faire une critique positive pour autant. 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

DES

Le 9 février 1983, une découverte macabre met la police de Londres sur la piste d'un tueur en série qui agit sous son nez depuis des années. L'enquêteur Peter Jay est sous le choc quand Dennis Nilsen, surnommé DES, un fonctionnaire très conciliant, avoue ouvertement avoir tué plusieurs hommes sans motif apparent...

Glauque à souhait ! Tennant est glaçant ! Excellent.

Lucie

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

miniaturiste

Nella, jeune mariée, reçoit en cadeau une maison de poupées représentant l'intérieur de sa nouvelle demeure à Amsterdam. Elle entreprend de l'animer grâce aux talents d'un miniaturiste. En voulant lever le voile sur les mystères de la maison, ils mettent à jour de dangereux secrets...

L'avis positif de Lucie :

Une très belle mini série à la photographie magnifique et à la reconstitution excellente.

Celui plus mitigé d'Elise :

Le spectateur est immédiatement plongé dans un monde fait de faux semblants, dans une ambiance étrange et lourde, toute en clairs obscurs comme cette société rongée par les non-dits et les apparences. Avec au cœur de l'intrigue, le personnage lumineux de Nella : sa fraîcheur, son innocence, mais aussi ses tenues pleines de couleurs qui tranchent avec l'aspect sombre et secret de la maison/ville et de ses habitants.
C'est une jolie adaptation, avec une photo et une interprétation magnifiques (Ana Taylor-Joy est toujours aussi magnétique). Mais le scénario n'est pas des plus aboutis : l'équilibre des épisodes est malheureusement bancal, avec une première partie mystérieuse, lente et pleine de promesses, et un final court et un peu frustrant...