yeux arbres

Nous sommes en 1959, le pasteur Nathan Price, homme fanatique et rigide, entraîne sa femme et ses quatre filles au Congo belge pour y propager la foi chrétienne. Chacune des femmes témoigne tour à tour du quotidien tragique de cette nouvelle existence, dans un pays en crise où les tensions politiques sont palpables. Chacune cherche sa voie dans le chaos à venir...

Le destin d'un pays, d'une famille, et de magnifiques portraits de femmes, chacune différente, dans les tourments de la vie. Un grand roman foisonnant, passionnant, âpre et acéré.

E.

little bird

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Walt Longmire, sheriff d'une petite ville du Wyoming n'aspire qu'à une chose : la retraite. Pouvoir admirer l'envol des oies sauvages depuis sa petite caravane bancale, partageant quelques bières avec son meilleur ami et surtout ne plus parler du passé. Le jour où sa radio lui crache que Cody Pritchard a été retrouvé assassiné et que l'enquête relève de sa juridiction, Longmire ne s'attend pas à être embarqué dans une histoire vieille de plusieurs années venant raviver les tensions avec la communauté Cheyenne. Tandis que les tempêtes de blizzard se préparent, les voix des fantômes du passé mêlées à celles des esprits indiens amènent les plus surprenantes révélations et poussent chacun aux limites de sa propre endurance...

Une intrigue très bien menée avec pour décors les immenses paysages sauvages de l'Ouest américain, des personnages bourrus et mystérieux. L'écriture est belle, tragique, drôle et sensuelle à la fois, de quoi rompre avec l'idée que le policier est forcément urbain...

Christelle


Coup de projecteur sur :

Les éditions Gallmeister. Créées en 2005, elles proposent différentes collections pour promouvoir la littérature américaine en France.

La collection « Nature writing » associe polar, thriller à la découverte de la nature et des grands espaces.



sukkwan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des échecs professionnels et personnels ont contraint Jim à se retrancher sur une île du sud de l'Alaska . Il a convaincu Roy, son fils issu d'un premier mariage de l'accompagner pendant un an. Roy a gardé des souvenirs mitigés de son père et redoute ce face à face dans ce lieu isolé et sauvage.

Il accepte pourtant, pressentant la nécessité de sa présence. Ils chassent, pêchent afin de constituer des réserves de nourriture pour l'hiver, consolident la cabane.

A l'arrivée des premières intempéries, Roy constate que son père n'est pas à la hauteur : il pleure, agit inconséquemment. Comment consoler son père à 13 ans ? Comment supporter cette tension ?

Roy regrette d'être venu mais n'arrive pas à partir. Et en quelques instants, tout bascule, dramatiquement.

On soupçonne dès les premières pages qu'on n'assistera pas à une heureuse réconciliation sur fond de nature rédemptrice.
Mais quel choc ! Il est une phrase qu'il faut relire pour être sûr de l'avoir bien interprétée.

Ce splendide huis clos reste longtemps gravé en mémoire.

Agnès



Lire une autre critique

Voir la notice sur notre catalogue